Le premier cas du Canada impliquant des poupées sexuelles

La première implication de cas de pornographie impliquant des enfants du Canadapoupée sexuelle, le verdict d'aujourd'hui pourrait être un précédent pour les cas similaires dans l'avenir. (Kenneth Harrison) a acquitté, les poursuites judiciaires l'ont accusé de toutes les quatre de ses charges.
En janvier de 2018, la poupée sexuelle achetée de Harrison d'un site Internet chinois a été confisquée par la douane canadienne et la douane et les procureurs croient qu'il a été fait imiter des mineurs pour satisfaire pedophilia. Harrison s'est défendu, en disant qu'il n'a pas projeté en fait d'avoir le sexe avec une poupée sexuelle. Il a acheté la poupée pour l'accompagner au lieu de son fils décédé, donc il a aussi choisi une poupée avec le visage le plus pareil à un mâle. Harrison a été accusé de posséder la pornographie impliquant des enfants, en postant des articles obscènes et en passant en contrebande et en possédant des articles interdits dans la violation de lois de la douane fédérales.
Le juge présidant, Mark Pike, croit que Harrisonaimer la poupéesont effectivement la pornographie impliquant des enfants et ses revendications ne sont pas crédibles. La cour ne rendra pas un verdict facilement, mais le procureur raté pour “exclure le doute raisonnable” pour prouver qu'il a choisi des poupées d'apparence d'Enfants. L'élimination du doute raisonnable est une norme importante de preuve dans les affaires pénales.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés


← Previous Next →